L’évolution du port de Dunkerque au XIXe siècle. Du bassin de la Marine aux bassins Freycinet.

Par Jean Pierre Mélis

Jeudi 21 novembre à 18.30 h.

Salle 5 du Pôle Marine à Dunkerque. Entrée gratuite

Aujourd’hui, le port industriel et commercial s’éloigne de plus en plus de la ville et, en même temps, les Dunkerquois se réapproprient les espaces de leur port « historique ». Mais, sait-on comment ce port s’est progressivement construit au cours du XIXe siècle. ?

En grande partie anéanti à la Restauration en 1814, le port de Dunkerque, en dépit de conditions naturelles pas toujours favorables, se redresse par étapes successives au point de devenir le troisième port de France à la fin du siècle.

L’approfondissement de la passe d’entrée encombrée par les sables, la prolongation des jetées soumises aux tempêtes, la  construction d’écluses et de bassins à flot nécessitant d’importants capitaux, autant d’ouvrages qui sont commentés et abondamment illustrés de vues pour la plupart inédites.

Un voyage dans le temps et dans l’espace…..     

Vue historique du port en 1900

Conférence

par Michel Tomasek

Jean Bossaut, illustrateur dunkerquois du « Coin du Dunkerquois » dans le Nord Maritime

jeudi 17 octobre à 18h30 salle 5 du Pôle Marine à Dunkerque

Dans les années précédant la dernière guerre, chaque semaine Le Nord Maritime publiait une rubrique « Le Coin du Dunkerquois » dans lequel Maurice Bèle, sous la signature de Jepht’je, prédécesseur de Batiche et des actuels Pénelècres. racontait en parler dunkerquois savoureux des histoires loufoques. À partir de 1935, est confié à Jean Bossaut, dessinateur aux Chantiers de France, le soin d’illustrer l’article par un dessin humoristique. En effet, depuis le début de la décennie, doté d’un beau coup de crayon, il s’est fait un nom dans le dessin publicitaire local. Très sollicité, il est à l’origine du célèbre bonhomme Leynaert, devient le dessinateur attitré du magasin de vêtements L’Impeccable, des guides du Syndicat d’initiative, réalise des cartes postales pour des restaurateurs, des affiches de carnaval… Et pendant ses loisirs… il peint pour lui, paysages de Dunkerque, Bergues, de Mayenne où il est exilé durant la guerre… Mais c’est à Dunkerque qu’il reviendra finir sa vie.

Michel Tomasek, historien passionné par l’histoire locale de l’art, nous fera revivre ce personnage et son œuvre dans une conférence de la Société dunkerquoise d’histoire et d’archéologie le jeudi 17 octobre, à 18h30, Salle dite 5 (à côté de Studio 43 au Pôle Marine). Entrée gratuite.

Modification de la conférence sur les villes des Hauts de France décorées de la Légion d’Honneur

La conférence de Bernard Piccarreta aura lieu le dimanche 29 septembre 2019 à 11h 00 à l’Hôtel de Ville de Dunkerque

Conférence

A la demande de la Ville d’étaples, la SDHA propose une conférence sur l’histoire de l’Opération Dynamo le samedi 14 septembre à 14h30 au Musée Quentovic

Conférence du jeudi 20 juin 2019

Les accidents mortels au XVIIIème siècle ; l’écouage en Flandre maritime

Par Eric Vanlandtschoote salle 5 du Pôle Marine Dunkerque à 18h30


   Au XVI ème siècle, dans son tableau  devenu célèbre, Brueghel fait mourir Icare par noyade dans un paysage comprenant des activités rurales, la mer et une ville. Si dans ce tableau du maître flamand, le noyé illustre l’inconscience d’Icare, il fait également penser à la multitude des dangers qui existent dans une région comme la Flandre maritime. Au-delà de la vanité de ce personnage mythique, et de l’indifférence des autres acteurs, cette peinture souligne la fragilité de l’être humain face aux éléments naturels. Au XVIIIème siècle, dans la châtellenie de Bergues et le territoire de Dunkerque, des accidents aux multiples causes marquent le cheminement de la population. Dans ces deux territoires, l’eau constitue le principal danger pour la société rurale et le peuple urbain. La noyade demeure la principale cause de décès dans la liste des accidents mortels et devance largement les collisions de chariots ou les coups d’animaux. Les centres d’archives municipales de Bergues et de Dunkerque conservent plusieurs centaines de procès verbaux qui décrivent les victimes et les témoins. Ces actes officiels relatent également les circonstances des accidents et les premières tentatives de réanimation. Après avoir examiné ces documents, Eric Vanlandtschoote, docteur en Histoire moderne, propose de prendre connaissance des multiples aspects de ces tragédies au cours d’une conférence  réalisée le 20 Juin 2019 dans la salle 5 du pôle marine à 18 h 30

Souscription

Frédéric Cornette dans la suite de la publication des deux tomes sur le Chantier de France, propose un nouvel ouvrage traitant des chantiers de constructions navals et de réparations « Ziegler » à Dunkerque

Conférence du jeudi 23 mai 2019

Le Fort des Dunes pendant l’Opération Dynamo

salle 5 du Pôle Marine à 18h30

Le Fort des Dunes à Leffrinckoucke est l’un des derniers témoins des fortifications qui protégeaient Dunkerque, son agglomération et son port. Devenu aujourd’hui, un site mémoriel, cet ouvrage fut fortement impacté par la deuxième guerre mondiale. Au cours de l’opération Dynamo, le fort fut un lieu essentiel dans l’organisation défensive du camp retranché protégeant les embarquements. Abritant l’état-major de la 12eme Division d’Infanterie motorisée commandée par le général Janssen, il fut particulièrement ciblé par l ‘aviation allemande.

Au cours d’une conférence illustrée de nombreuses photos inédites, Olivier Vermesch, administrateur de la Société Dunkerquoise d’Histoire et d’Archéologie, vice-président de l’Association Fort des Dunes, évoquera les différentes utilisations militaires du fort en 1940. Il vous racontera les heures tragiques que vécurent les hommes pensant être protégés des bombardements allemands sous les maçonneries de cette fortification du 19ème siècle.

La rue du rempart transformé en cimetière provisoire ( coll L, Decorte )

Le site internet de la SDHA fait peau neuve !

Après des années de bons et loyaux services, il était temps pour nous de nous séparer de notre ancien site internet, aux capacités limitées, au profit d’un nouveau, plus accessible, offrant d’avantage de fonctionnalités.

Vous retrouverez maintenant tous nos contenus sur ce site internet au travers des différentes sections :

  • Qui sommes-nous ? Afin d’apprendre à nous connaître
  • Evénements. Pour être au courant des prochains événements incontournables de la SDHA
  • Adhésion. Dans laquelle le bon d’adhésion est téléchargeable au format PDF
  • Spécificités Dunkerquoises. Pour découvrir cette collection visant à mieux transmettre la mémoire des hommes et des événements qui ont façonné l’histoire de notre territoire.
  • Publications en vente.
  • Travaux de recherches

Nous souhaitons à toutes et à tous une excellente navigation sur ce nouvel outil.

Le Président,
Patrick ODDONE